На главную



Замок короля
Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
ABAISSER

v. tr.

Faire descendre, diminuer la hauteur. Abaisser un store. Le terrain s’abaisse insensiblement à mesure qu’on avance vers la mer. Le soleil s’abaissait sur l’horizon. Abaissez vos regards sur cette plaine. Abaisser une muraille. Abaisser le ton de la voix. Sa voix, son ton s’abaisse à mesure que son esprit se calme.

En termes de Géométrie, Abaisser une perpendiculaire sur une ligne, Mener une perpendiculaire à une ligne d’un point pris hors de cette ligne.

En termes d’Algèbre, Abaisser une équation, Réduire à un moindre degré une équation d’un degré supérieur.

En termes de Pâtisserie, Abaisser de la pâte, La rendre mince, en l’étendant avec le rouleau.

Il s’emploie encore figurément et signifie Déprimer, humilier. Dieu abaisse les superbes. Je n’abaisserai point ma dignité, mon caractère, à me commettre, jusqu’à me commettre avec lui. Cet historien affecte d’abaisser nos grands hommes.

S’ABAISSER signifie aussi au sens moral S’avilir, se dégrader. Je ne m’abaisserai point à me justifier, à feindre. Il s’abaisse à des démarches indignes de lui. Il sait être aimable à tous sans jamais s’abaisser.

Il signifie particulièrement S’humilier, se soumettre. S’abaisser devant la volonté de Dieu, sous la main de Dieu.

Le participe passé ABAISSÉ, ÉE, se dit, en termes de Blason, de Toutes les pièces placées dans l’écu au-dessous de leur situation ordinaire, et particulièrement du Vol des oiseaux, lorsque l’extrémité de leurs ailes est inclinée vers la pointe de l’écu. Vol abaissé.

Оригинал статьи 'ABAISSER' на сайте Словари и Энциклопедии на Академике